Ses Singularités

 

 

Ses Singularités Teaser à Mains d'Oeuvres from Communauté Inavouable on Vimeo.

Ses Singularités from Communauté Inavouable on Vimeo.

Un homme répertorie avec humour et sincérité ses dysfonctionnements psychologiques, physiologiques et relationnels.

Il se considère à la limite de l’humanité, du fait de chacune de ses singularités et plus encore de leur accumulation. Il a l’impression d’évoluer dans le monde sans en faire réellement partie. Le face à face avec le public évoque un jugement ou un diagnostic médical par une assemblée qui aurait à déterminer le sort d’un patient.

La question de l’identité de celui dont il est question dans la pièce est ouverte car le texte est écrit à la 3ème personne du singulier : s’agit il de l’acteur ? du créateur sonore ? ou d’un autre absent ?

L’interprète Laurent Joly porte le texte avec une physicalité forte.

Le créateur sonore Manuel Coursin fait naître une singularité musicale qui correspond à l’homme de la pièce.

Il devient son double ou son mauvais génie, une projection possible de son imaginaire, un orchestrateur potentiel de ce qui advient.

Manuel Coursin est compositeur. On le voit produire sur scène des sons avec n’importe quel objet dont les sonorités sont amplifiées et travaillées en direct.

La pièce devient un duo. Les spectateurs peuvent se reconnaître ou non dans ces singularités.

 

Extrait du texte

Il se sentait inadapté, peut-être pas tout à fait terminé.

Il voyait bien d’autres personnes caractérisées par certaines bizarreries. Mais ses propres spécificités, leur étrangeté et plus encore leur accumulation lui semblaient faire de lui un être particulier, inclassable, hors norme, sortant du cadre.

Il avait entrepris de dresser patiemment et méthodiquement la liste de ses singularités physiologiques, psychologiques et relationnelles.  Il leur avait donné des noms. Il avait tenté de retracer l’historique de l‘apparition de ces singularités en lui et de leur développement. Il avait décrit ses tentatives de guérison.

Il finissait chaque fiche par un état des lieux de sa situation. Ce panorama brossait un portrait de sa personne, presque inquiétant.

Il le plaçait aux confins de l’humanité, aux limites de ce qui était déjà connu de l’être humain.

Distribution

Auteur et metteur en scène : Clyde Chabot / interprète : Laurent Joly  / Création sonore : Manuel Coursin / Scénographie : Gilone Brun / Lumières : Iannis Japiot

Calendrier

5 au 7 Avril 2018 : 3 jours de résidence à l’Atelier du Plateau, ouvertures publiques les 6 et 7 avril à 20 h

5 au 7 Février 2018 : 3 jours de résidence à Mains d’œuvres, ouvertures professionnelles le 6 février à 18 h 45 et le 7 février à 11 h.

Novembre – décembre 2017 : 2 semaines de résidence à Lilas en Scène, ouvertures professionnelles et publiques le 8 décembre, présentation d’un extrait, salle Jean Montaru, à Marcoussis, dans le cadre de Attention Travaux ! (Plateaux en Essonne)

Mars 2017 : 4 jours de recherche à l’EPS Barthélémy Durand dans le cadre de notre résidence chorégraphique en Essonne, avec le soutien du Ministère de la Culture et du département

décembre 2016 : deux jours de recherche à la Ménagerie de Verre dans le cadre du StudioLab

1er octobre 2016 : deux performances ont eu lieu dans le cadre de la Nuit Blanche au 6B à Saint-Denis  à 16h et 17h30. Dans cette proposition le comédien Laurent Joly s’empare de quelques extraits de ce texte tragicomique. Il donne vie à ce “IL” en révélant l’humour de cette écriture.