Amie D'Enfance

Amie D’Enfance est un texte qui porte sur une amitié d’enfance et d’adolescence interrompue net par la volonté d’un père de famille envahissant. Et l’enfant de 16 ans se soumet à l’ordre paternel. Les deux amies autrefois si liées se retrouvent du jour au lendemain comme deux étrangères. Elles ne se saluent plus ni au lycée ni dans ce village de Sologne et finissent par se perdre de vue.
37 ans plus tard, une amie de l’époque refait surface et organise en rendez-vous permettant aux deux autrefois amies de se faire face, de se dire les mots qui n’ont pas été dits alors. Sauf un. Qui manque, continue de manquer, manquera toujours car quelque chose de l’amie semble s’être entièrement absenté, avoir complètement disparu.

La ou les interprètes porteront ce texte avec distance et d’humour dans une mise en jeu du réel et de sa représentation, de la vie et sa fictionnalisation, de la mémoire et du présent.

DOSSIER ARTISTIQUE

Plusieurs options de réalisations de ce texte sont en cours d’expérimentation :

  • Promenades théâtrales dans le paysage avec un petit groupe de spectateurs
  • Éditions scéniques la saison prochaine à un ou deux acteurs en interaction avec un musicien : eRikm ou William Moreau.

DISTRIBUTION

Texte et mise en scène : Clyde Chabot
Jeu (distribution en cours) : Peggy Péneau
Musique : eRikm
Scénographie : Charlotte Arnaud
Lumières : Iannis Japiot

COVID-19 :

Le texte est lu en promenade par Clyde Chabot dans un paysage de verdure pour un 1 à 10 spectateurs en fonction des règles sanitaires en vigueur.

AGENDA

+ Voir toutes les dates

Extrait de texte

Amie D’Enfance
Vous n’avez pas répondu :
« Oui. Moi aussi…
J’ai essayé de fuir
Tant de fois
Je n’ai pas réussi
Mon père chaque fois me rattrapaitSur le chemin du château
Sur mon vélo
Sur ma Mobylette
En stop
Il courait derrière moi
Comme un fou
comme la première fois
dans l’escalier en colimaçon
vers ma chambre de la Belle au bois dormant
Et il criait derrière moi
Il rugissait
Et il me rattrapait
Je ne pouvais pas venir jusqu’à toi
Je ne pouvais pas te rattraper
Je ne pouvais pas te retrouver
J’ai tant essayé tant et tant de fois
J’ai tout essayé
Je voulais tellement te revoir
Te prendre dans mes bras
Je voulais tellement t’aimer. »