Fille de militaire

Fille de militaire est le monologue tragi-comique d’une femme dont le père a été militaire. Comme si l’influence de la hiérarchie militaire, perceptible autrefois jusque dans le domicile familial, avait inscrit en elle des empreintes et forgé sa personnalité. Elle sonde les conséquences de cette filiation dans sa vie sociale et intime et son impact en termes de soumission / insoumission à l’ordre établi. Elle devient un chef guerrier prêt à réduire à néant l’autre, considéré soudain comme ennemi déclaré…

COVID-19

Lecture performée en webinaire

DISTRIBUTION

Texte, conception et jeu : Clyde Chabot
Regard extérieur : Stéphane Olry
Guest : Eryck Abecassis, Thierry Madiot ou eRikm
Scénographie : Charlotte Arnaud
Lumières :
Iannis Japiot
Régie : Jérôme Baudouin
Photographie : Marc Plançon, Roland Raymond

DOSSIER ARTISTIQUE

Extraits de texte

Fille de militaire 
Même la plus proche de vous, il l’a ralliée.
Et elle a rejoint le camp adverse
Elle s’est laissée convaincre, contaminer par l’environnement.
Puis coincer.
Elle a tû les actions néfastes fomentées contre vous… Elle les a donc validées. Elle est devenue, malgré elle, témoin, – et donc complice – des coups bas volontairement réalisés contre vous devant elle.
Et Elle n’a pas dit un mot, n’a pas pu dire, pas su dire, pas su vous dire.
Elle a donc choisi son camp. Elle a rejoint les troupes adverses
Pour constituer avec eux, cette fois, une véritable armée, une légion, une coalition.
A perte de vue dans le désert.
Et vous êtes désormais seule, nue, désarmée face à l’ennemi, le pied à terre, l’échine courbée. Il n’y a plus d’issue
Alors il vous faut L’ELIMINER, Celui là. Le réduire en poussière.
Mais quel ennemi ?

AGENDA

+ Voir toutes les dates

EXTRAIT DE PRESSE :

“Debout, droite et ancrée, les pieds arrimés au sol, dans une verticalité qui fait écho à celle du pupitre face à elle, Clyde Chabot égrène le fil de ce monologue franc et grave, mais jamais trop sérieux – car l’auteure a toujours ce souci d’insuffler dans chacun de ses textes un humour qui désamorce les drames en germe, la tragédie qui couve, et participe de la distanciation à l’oeuvre dans le processus d’écriture lui-même -. A ses côtés, un musicien, bricoleur de sons, multi-instrumentiste, qui change en fonction des contextes de représentation, Clyde Chabot n’aimant rien tant que travailler ses spectacles par variations successives, sans figer dans une forme finale l’objet théâtral. Elle fonctionne par éditions scéniques et si le dispositif de base reste le même à chaque fois, en l’occurrence pour “Fille de militaire”, un monologue face public dédoublé en un duo voix-son, texte-musique, le partenaire de scène en charge de l’accompagnement sonore et musical change et la tonalité instaurée se renouvelle en fonction de la partition élaborée par le binôme, tantôt entièrement écrite en amont dans un échange étroit avec l’auteure, tantôt dessinée dans ses grandes lignes, ses changements de teintes, laissant une brèche à l’improvisation.”

Article écrit par Marie Plantin sur les éditions scéniques #2 et #3 de Fille de militaire paru sur Remue.net dans le cadre de la résidence d’écrivain de Clyde Chabot soutenue par le conseil régional d’Île-de-France.

Action financée par la Région Île-de-France, avec le soutien de la SPEDIDAM*

LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.