TUNISIA

Avec TUNISIA, Clyde Chabot s’appuie sur son histoire familiale de migration pour inviter chacun à plonger dans sa propre mémoire, à interroger les flux migratoires, la peur et le désir de l’autre, et nos représentations de l’étranger.

Ses ancêtres ont quitté la Sicile à la fin du XIXe siècle pour la Tunisie. Puis en 1956, nouvelle migration pour la France. Aujourd’hui, elle s’interroge sur la disparition de deux cultures – sicilienne et tunisienne – dans sa propre vie. Son intégration à la société française réussie, qu’est-ce qui a été perdu ?

Elle a réalisé des entretiens avec sa mère et sa tante qui ont vécu en Tunisie jusqu’à l’indépendance. Un voyage sur place avec sa fille début 2015, sur les traces de ses ancêtres, a éveillé ensuite pensées, sensations, inspirations. Donnant la matière de TUNISIA, spectacle mêlant textes et images, «archéologie familiale » et fiction, tragédie et humour, réflexion sur l’histoire et le présent colonial de la France et la Tunisie aujourd’hui.

TUNISIA, est le second volet aprés SICILIA du solo autofictionnel de Clyde Chabot.

Écoutez l’interview de Clyde Chabot dans l’émission Le week-end est à vous sur France Bleu :

DISTRIBUTION

Texte, mise en scène et jeu : Clyde Chabot
Regard extérieur : Stéphane Olry
Photographie : Gabriel Buret
Éditions : Les Cygnes

AGENDA

Aucun évènements prévu pour le moment.

+ Voir toutes les dates

EXTRAIT DE TEXTE

Je suis allée sur place. Avec ma fille.
 À Tebourba.
 Tebourba. Ce nom sonne comme la terre originelle. La tourbe où l’on s’embourbe et d’où l’on a du mal à s’extraire. 
Et aussi comme le nom d’un petit village tranquille en Tunisie, où il fait bon vivre, où il ne se passe pas grand chose. Ce qui ressemble à ce que j’ai vu sur place.

Nous sommes parties de Paris le 14 février.
 Par Tunis Air. 
Arrivées à l’aéroport de Tunis – Carthage, le chauffeur de taxi nous annonce le prix de 35 dinars. Le double de celui indiqué par l’hôtel. Je le lui dis. L’homme accepte de descendre le prix. Il nous donne du bout des lèvres quelques informations touristiques : la place du 14  janvier 2011 devant le ministère de l’Intérieur, où ont eu lieu les manifestations de la révolution, l’avenue Habib-Bourguiba, la mosquée… « Comment vous dites déjà la mosquée ? – L’église. – Voilà… l’église à droite. »

EXTRAITS DE PRESSE

“En faisant de sa recherche mémorielle, la matière vivante de son œuvre, poursuivie sur un temps long, Clyde Chabot nous questionne sur nos propres racines et sur la légitimité des « valeurs » inculquées par nos éducations. Les dattes fourrées (délicieuses…) et le thé offerts participent de ce partage sensible, généreux, exigeant et sans concession aucune. Ce qui est ici bousculé, c’est non seulement l’espace codifié du théâtre mais aussi les « représentations » mentales liées à la mémoire tant individuelle que collective.”

Yves Kafka, INFERNO, 3 juin 2015
“TUNISIA au MuCEM de Marseille : Fragments d’une mémoire migrante”