Permutation #17 (numérique)

Cette Permutation avait pour objet de questionner nos démarches artistiques au temps  du COVID-19). Elle a réuni Arlette Desmots (metteuse en scène –Cie Ekphrasis, interprète et fondatrice du festival Théâtre au Jardin), Anne-Sophie Juvénal (metteuse en scène compagnie Anticlimax et interprète) et Clyde Chabot (autrice, metteuse en scène et interprète).

Dans le cadre de son projet Sujet NOUS, Anne-Sophie Juvénal a mis à l’essai son dispositif d’écriture à plusieurs mains via le web. À partir de questions, les participantes ont répondu en direct dans un double mouvement d’intériorité et d’écoute des réponses des autres, en coupant l’image et le son.

Arlette Desmots a testé un protocole technique de lecture au micro en préparation de son projet de lecture ” dans les paysages” en partenariat avec les parcs de la Seine-Saint-Denis. Généralement, elle réalise ces lectures en direct via un dispositif de micro et enceintes, “dans le noir” et en salle pour les médiathèques et festivals, ou “sous les étoiles”, en  extérieur, public allongé dans des transats. Ici il s’agissait de déployer cette lecture pour des spectateurs munis de leurs téléphones et de casques.

Clyde Chabot a testé un protocole technique pour porter son texte Amie D’Enfance au micro, en préparation d’une lecture théâtrale qu’elle prévoit de dire en marche et au cours de stations, pour 10 personnes munies de casques sur leurs téléphones. Elle a été dirigée pour adapter le rythme et le volume de sa voix. Elle a aussi testé son solo Fille de militaire face à la caméra de l’ordinateur.

Plus globalement des échanges ont eu lieu sur l’art théâtral dans le contexte du (dé)confinement. Il apparaît indispensable que les artistes fassent valoir leur aptitude à s’adapter à cette nouvelle situation tout en ré-affirmant l’exigence de leurs propositions dans la continuité de leurs esthétiques. Il apparaît également indispensable que ces démarches innovantes soient épaulées, soutenues et rémunérées.